Tirer parti du télétravail

Télétravail

Chez CG-graphisme, il est important pour nous de pouvoir nous imprégner de la culture des entreprises pour lesquelles nous travaillons, d’en déceler l’ADN, l’ambiance, d’avoir un ressenti sur l’image que nous devons refléter dans les supports de communication que nous allons créer pour ces clients.

Le fait de travailler pour plusieurs entreprises et de nous adapter à chacune implique forcément la notion de télétravail et de nomadisme puisque nous livrons des créations, numériques ou sur papier, en travaillant à distance, et quel que soit l’endroit et le contexte.

Le télétravail est donc depuis toujours la norme chez CG-graphisme et n’empêche en rien le lien social, la productivité et les échanges efficaces.

Concernant les phases auxquelles vous risquez d’être confrontés, après 13 ans d’organisation, l’expérience prouve que vous allez probablement traverser plusieurs phases (pour peu que vous adhériez à ce mode de fonctionnement dans la durée) :

1. La tentation de travailler 24h/24 et 7j/7

L’expérience prouve que lorsqu’on met en place du télétravail, nous avons tendance au début à nous emballer sur le plaisir de pouvoir travailler de n’importe où, n’importe quand : un sentiment de liberté qui nous pousse à avoir envie de travailler, une motivation décuplée… et on a vite fait de penser à tout ce qu’on pourrait faire, quelle que soit l’heure, l’endroit, et à mettre à exécution ces idées sur le champ.

Le risque est de finir par travailler beaucoup plus que si on travaillait en allant dans un bureau.

2. La tentation de « se disperser »

Puis, survient la phase inverse (ou parfois chez certains, c’est celle-ci qui s’installe immédiatement) : puisqu’on a du temps de transport en moins, qu’on a la possibilité de lancer une lessive ou de surveiller d’un œil la fin de la série qui nous intéresse, on se dit qu’on terminera le projet pro entre deux, puis on se refait un café, et on finit par avoir tellement procrastiné que la journée est passée sans être si productive que cela…

3. L’équilibre vie pro / vie perso

Et enfin, une fois qu’on a mis le doigt sur ces travers (qui peuvent s’inscrire dans la durée si on n’y prend pas garde), le secret est d’être rigoureux avec soi-même, en prenant pleinement conscience de l’équilibre à garder entre la vie professionnelle et la vie personnelle car elles sont tout aussi importantes l’une que l’autre à notre épanouissement. Elles doivent se compléter.

C’est donc pour cela qu’il convient de suivre quelques règles élémentaires pour bien vivre son télétravail, en étant rigoureux avec soi-même sur les deux plans. À toutes fins utiles, voici le retour d’expérience et les pièges dans lesquels il ne faut pas tomber lorsqu’on décide de faire du télétravail (lien Huffington Post).